French version following

Any musician will tell you that touring is a blessing for a band. “It’s a special experience, absolutely essential for developing your artistry” states French cellist Vincent Courtois. Some other musicians added their testimonies which were presented at the first European Jazz Conference in Helsinki in September 2014: Mikko Innanen, Dave Liebman, Marc Ducret, Andy Elmer, Kalle Kalima, and Benoit Delbecq. They can be seen here. Five years later, flautist Sylvaine Hélary tells about her feelings when being on tour with her band.

“Being on the road for three weeks and playing almost every night to different places is a unique experience: the music constantly renews itself, time deconstructs, and a concert is no longer a single unit but becomes part of a much larger journey. The story is built over several days, a long and great story. When you share everyday life with your band mates it transforms the way you listen to each other on stage. It’s the best way to shape the sound of a group!

When travelling by road you get the chance to see the countryside, to pause, to get lost, to laugh at your own mistakes, to travel to remote places which would be very difficult to reach any other way, and to meet people who are  surprised to realise that we have all travelled a long way to reach them. We offer our music, our hours spent on the road, sometimes we don’t speak the same language, but we are together in communion with each other in a very special listening environment.”

Sylvaine Hélary / Paris, September 10th 2019

Spring Roll on the Baltic and Finnish Roads in April 2019

Hugues Mayot, Sylvaine Hélary – Pärnu, April 2019 (c) Maarit Kytöharju

Les musiciens et musiciennes de jazz vous le diront, tourner est une bénédiction pour un groupe – « une expérience rare, mais pourtant indispensable à tout développement artistique » précise le violoncelliste Vincent Courtois. Mikko Innanen, Dave Liebman, Marc Ducret, Andy Emler, Kalle Kalima, Benoît Delbecq se sont exprimé sur cette question. Leurs témoignages publiés à l’occasion de la première European Jazz Conference à Helsinki en septembre 2014 peuvent être consultés ici. Cinq années plus tard, Sylvaine Hélary nous raconte à son tour ce que représente pour elle la possibilité de tourner avec son groupe.

“C’est une expérience unique que de partir trois semaines sur les routes en jouant presque chaque soir dans des lieux très différents: la musique se renouvelle constamment, le temps se dilate, le concert n’est plus une unité à part entière, mais s’inscrit dans un parcours beaucoup plus long. L’histoire se construit sur plusieurs jours, une grande et longue histoire. Vivre au quotidien avec les musiciens avec lesquels on joue transforme l’écoute que l’on a sur scène. Le meilleur moyen de se forger un son de groupe!

Le fait de faire tout cela par la route permet de voir les paysages se transformer, d’hésiter, se perdre, rire de son erreur, aller dans des lieux inaccessibles autrement et y rencontrer des gens heureux et parfois étonnés qu’on ait fait tout ce chemin jusqu’à eux. On leur offre ainsi notre musique, nos heures de voyage, parfois sans parler la même langue, mais en se retrouvant dans une communion d’écoute toute particulière.”

Sylvaine Hélary / Paris, 10 Septembre 2019

Spring Roll: Antonin Rayon, Hugues Mayot, Bruno Chevillon, Sylvaine Hélary – Jazzkaar, Tallinn – April 2019 (c) Maarit Kytöharju

Share:

Premium WordPress Themes

Osta ViagraViagra kopen in NederlandCialis kopen in NederlandKöpa viagraOsta Viagra ilman reseptiäKøb Cialis sikkert på nettetKøb Viagra DanmarkKöpa cialis utan recept Sverige